Le Coucke wallon et le Fornieri flamand donnent le ton du pharma belge

  • Mithra Pharmaceuticals lève 40 millions d’euros supplémentaires en intégrant Marc Coucke dans son capital.
  • Marc Coucke présidera le comité stratégique de Mithra en prévision d’une entrée en bourse en 2015.

2015 sera décidément une année porteuse pour le groupe Mithra qui vient d’annoncer la reprise de certains projets de recherche et développement d‘Utéron Pharma début janvier.

Parmi l’acquisition de ces 4 projets de recherche à haute valeur ajoutée, Estelle, une prochaine génération de contraception orale combinée (COC) à base d’un estrogène naturel, l’Estetrol (E4) pressenti comme étant le futur fleuron du Groupe.

Depuis 2014, Mithra investit également au nord du pays afin de renforcer sa visibilité en Flandre et rencontrer des investisseurs potentiels. Malgré le fait que les deux hommes se connaissaient et se suivaient depuis longtemps, François Fornieri, le Marc Coucke wallon et Marc Coucke, le Fornieri Flamand, se rencontrent enfin.

Avec l’apport de Marc Coucke, Mithra Pharmaceuticals entend bien challenger le monde de la gynécologie avec une molécule telle que l’Estetrol.

De son côté, Marc Coucke, qui vient d’investir dans les projets immobiliers de Bart Versluys, avait promis d’investir dans un business qui lui serait plus familier. C’est donc naturellement que le CEO d’Omega Pharma s’est intéressé à la success story Mithra.

« Avant de me lancer, j’ai parlé avec de nombreux pharmaciens, médecins, mais aussi banquiers et Mithra a une très bonne réputation », explique Marc Coucke.

Un projet prometteur

Au total, la somme de 40 millions d’euros est investie par l’homme d’affaire flamand. Une entrée fracassante dans l’actionnariat de Mithra qui est déjà parvenu à soulever un total de 63 millions d’euros en un an, permettant ainsi de financer la construction de son futur centre de développement et de production à Flémalle.

Les 40 millions d’euros investis par Marc Coucke seront injectés principalement dans le projet Estelle™, une prochaine génération de contraception orale combinée (COC) à base d’un estrogène naturel, l’Estetrol (E4), dont la pharmacocinétique et pharmacodynamie seraient favorable pour la santé de la femme et dont les profils de sécurité et de tolérance constitueraient une percée importante dans le domaine de la contraception. Etudié en association avec un progestatif, les résultats des études de Phase II ont montré à la fois une bonne activité contraceptive et un impact favorable sur le profil de saignement des patientes.

« Présent à des niveaux élevés pendant la grossesse, E4 est un stéroïde naturel produit par le fœtus humain. Tout en conférant potentiellement une protection contre le risque thromboembolique veineux profond, E4 entraînerait également moins d’effets secondaires subjectifs comme : tension mammaire, gain de poids, œdème, nausées, ballonnements abdominaux, maux de tête, changements d’humeur que l’on peut rencontrer lors de la prise des contraceptifs oraux actuellement disponibles » cite le professeur Jean-Michel Foidart.

« E4 est le premier SERM connu (selective oestrogen-receptor modulator) et présente une activité anti estrogénique démontré dans le domaine du cancer du sein tant sur le plan préclinique que clinique. E4 présenterait un profil de sécurité amélioré par rapport aux œstrogènes standards. Son profil clinique favorable sur le plan des effets secondaires laisse envisager un ratio bénéfice-risque bénéfique et très favorable des futurs médicaments contenant de l’E4 », explique plus avant le Professeur Herjan J.T. Coelingh Bennink, CEO et Président de Pantarhei Bioscience, initiateur et Co-développeur de Estelle™.

La commercialisation mondiale d’Estelle™ est attendue dans 4 ou 5 ans. On estime aujourd’hui à plus de 100 millions les femmes qui prennent une contraception orale de façon régulière.

Un partenariat stratégique

« Nous allons bénéficier de l’expérience de Marc Coucke pour élargir notre portefeuille benelux mais aussi pour nous ouvrir les portes de nouveaux marchés » explique François Fornieri, CEO de Mithra Pharmaceuticals.

Marc Coucke rejoindra le comité stratégique de l’entreprise qu’il présidera dès le 26 février, et apportera son expertise au développement du Groupe sur le plan national et international.

« La synergie entre le Coucke wallon et le Fornieri flamand, ça ne peut que marcher! » explique Marc Coucke, nouvel actionnaire de Mithra. « Je l’ai ressenti dès la première rencontre avec François Fornieri et son équipe. Ensemble, nous allons faire évoluer la structure de Mithra. Dans mon rôle de président du comité stratégique, je pourrai intervenir de manière plus ou moins opérationnelle sur des thématiques telles que le budget, la préparation de l’IPO et les prochaines acquisitions du Groupe. Ensemble, nous allons aller à la conquête d’un succès qui pourrait être étonnant. Mithra offre une combinaison unique avec d’un côté, une activité de base en forte croissance, rentable avec beaucoup de potentiel, et de l’autre, une activité plutôt biotech qui pourrait créer un blockbuster. Donc Mithra a tous les atouts pour créer un succès à court et à long terme. De plus, Mithra investit en recherche et en production en Wallonie et cela me rend heureux de pouvoir contribuer au développement économique de la Wallonie! ».

« Marc Coucke et moi avons beaucoup de points communs, nous mettons tous les deux la même passion dans tout ce que nous réalisons, nous partageons notre goût pour l’art, le football… nos parcours sont presque similaires, c’est donc très naturellement que nous en sommes venu à collaborer professionnellement. C’est étonnant la vitesse à laquelle nous en sommes venus à un accord, le Fornieri flamand et le Coucke wallon parlent décidément le même langage. »