Mithra lance son introduction en bourse sur Euronext Bruxelles

CE COMMUNIQUÉ N’EST PAS DESTINÉ À ÊTRE DISTRIBUÉ, DE MANIÈRE DIRECTE OU INDIRECTE, AUX ETATS-UNIS D’AMÉRIQUE, EN AUSTRALIE, AU CANADA, AU JAPON NI DANS AUCUN AUTRE ETAT DANS LEQUEL UNE TELLE DISTRIBUTION SERAIT INTERDITE EN VERTU DU DROIT APPLICABLE

Un investisseur candidat doit être apte à supporter le risque économique d’un investissement dans les Actions Offertes et à assumer une perte partielle ou totale de leur investissement. Tout investissement dans les Actions Offertes comporte des risques et incertitudes élevés, et particulièrement le risque que Mithra a subi des pertes opérationnelles dans les années récentes et pourrait ne jamais atteindre la rentabilité (de nouveau) et des risques concernant le développement et l’acceptation par le marché de ses produits candidats à base d’Estetrol et génériques complexes (le potentiel de Mithra de réaliser des recettes de produits substantiels et, éventuellement, de la rentabilité en ligne avec les investissements envisagés par Mithra dépendra en grande partie de la réussite du développement, l’enregistrement et la commercialisation de produits candidats à base d’Estetrol. Mithra n’a terminé le développement et l’enregistrement d’aucun produit candidat innovant. Les deux produits candidats à base d’Estetrol de Mithra ne sont prêts à entrer en phase clinique III et phase clinique II, respectivement. À la suite de l’acquisition des droits sur les produits candidats à base d’Estetrol, Mithra devra payer des paiements d’étapes (d’un maximum de 59,5 millions d’euros après la réalisation de l’Offre) et des « paiements de redevances » à certains actionnaires et une partie liée à un administrateur). Les investisseurs éventuels devraient lire l’intégralité du Prospectus et, en particulier, devraient voir les éléments D.1 et D.3 du « Résumé » et «Facteurs de risque» pour une description de certains facteurs qui devraient être pris en compte dans le cadre d’un investissement dans les Actions Offertes. Tous ces facteurs doivent être considérés avant d’investir dans les Actions Offertes.

Caractéristiques majeures de l’Offre

  • L’Offre est un placement d’un maximum de 238.095 nouvelles actions de la Société, qui pourrait être augmenté de 15 % à un nombre de 6.023.809 nouvelles actions (la « Clause d’Extension ») (les nouvelles actions initialement offertes et les actions supplémentaires offertes à la suite de l’exercice éventuel de la Clause d’Extension étant désignées collectivement comme les « Nouvelles Actions »).
  • Certains actionnaires existants de la Société se sont engagés irrévocablement à souscrire à l’Offre pour un montant total de 16,9 millions d’euros, sous réserve de clôture de l’Offre. Ces actionnaires se verront allouer la totalité des Actions Offertes (définies ci-après) qu’ils se sont engagés à souscrire (représentant un maximum de 609.619 actions offertes sur la base de la limite inférieure de la Fourchette du Prix d’Offre (définie ci-après)).
  • Il est prévu que la Société accorde à ING Belgium NV/SA, en tant que responsable de la stabilisation, (le « Responsable de la Stabilisation »), agissant au nom de ING Belgium NV/SA et KBC Securities NV (les « Coordinateurs Globaux Associés », « Teneurs de Livre Associés » et « Preneurs Fermes »), une option de surallocation correspondant à une quote-part maximale de 15% des Nouvelles Actions allouées dans le cadre de l’Offre (maximum 903.571 nouvelles actions), afin de leur permettre d’offrir une couverture des surallocations d’actions ou de positions courtes en raison de surallocations, survenant éventuellement dans le cadre de l’Offre (« l’Option de Surallocation », et les parts surallouées et les Nouvelles Actions sont dénommées les « Actions Offertes »). L’Option de Surallocation sera exerçable sur une période 35 jours calendaires à partir de la Date de Négociation (définie ci-après).
  • L’Offre consiste en :
    • une offre publique en Belgique aux investisseurs particuliers et institutionnels; et
    • des placements privés auprès de certains investisseurs qualifiés et/ou institutionnels en vertu des lois applicables du territoire concerné, autre que les Etats-Unis conformément au règlement S découlant de la loi américaine sur les valeurs mobilières.

Le Prix d’Offre devrait être compris entre EUR10,5 et EUR 12,5 par Action Offerte (la « Fourchette de Prix d’Offre »)

  • La taille de l’Offre devrait se situer entre EUR 63,2 millions (en supposant un placement complet des Nouvelles Actions (y compris l’exercice intégral de la Clause d’Extension à la limite inférieure de la Fourchette de Prix d’Offre) et EUR 86,6 millions (en supposant un placement complet des Actions Offertes (y compris l’exercice intégral de l’Option de Surallocation à la limite supérieure de la Fourchette de Prix d’Offre).
  • La capitalisation boursière implicite de la Société devrait se trouver entre EUR 312,4 millions et EUR 393,1

Calendrier de l’Offre

  • La période d’offre (la « Période d’Offre ») débutera le 18 juin 2015 et il est prévu qu’elle se clôture au plus tard à 16h00 (heure d’été de l’Europe centrale) le 26 juin 2015, sous réserve de la possibilité d’une clôture anticipée ou d’une extension, étant entendu que la Période d’Offre durera, dans tous les cas, au moins six jours ouvrés à partir du moment ou le Prospectus (défini ci-après) aura été rendu disponible.
  • Les résultats de l’Offre, l’allocation des Actions Offertes aux investisseurs particuliers, le taux de réduction pour les investisseurs particuliers le cas échéant et le Prix d’Offre (défini ci-après) seront publiés dans la presse financière belge. A ce jour, il est prévu que la publication soit effectuée le 29 juin 2015 ou aux alentours de cette date et en tout état de cause, au plus tard le premier jour ouvré après le terme de la Période d’Offre.
  • La négociation des actions sur le marché réglementé d’Euronext Bruxelles devrait commencer, sur une base conditionnelle (si-et-quand-souscrites et/ou livrées), le 30 juin 2015 ou aux alentours de cette date (la « Date de Négociation »), sous réserve de la possibilité que cette date soit avancée à la suite d’une clôture anticipée ou postposée à la suite d’une extension.
  • Le Prix d’Offre (défini ci-après) doit être payé intégralement, en euros, en même temps que les frais et les taxes en vigueur sur les opérations boursières. La date de clôture est prévue le 1 juillet 2015 (la « Date de Clôture »), à moins que la Période de l’Offre ne soit clôturée anticipativement ou prolongée. Les investisseurs doivent payer le Prix de l’Offre au moment de leur souscription ou en autorisant leur établissement financier à débiter leur compte bancaire de ce montant à la Date de Clôture.

Prix définitif et allocation

  • Le prix par action offerte (« le Prix d’Offre ») sera déterminé pendant la Période d’Offre au travers d’un processus de constitution d’un livre d’ordres auquel seuls les investisseurs institutionnels pourront participer.
  • Le Prix d’Offre sera un prix unique en euros, hors, le cas échéant, toute taxe sur les opérations de bourse ou autres taxes et frais éventuellement facturés par des intermédiaires financiers pour la transmission des ordres de souscription aux Actions Offertes.
  • Conformément à la loi belge, un minimum de 10% des Actions Offertes doit être alloué aux investisseurs particuliers, sous réserve d’une demande suffisante de la part de ces derniers. La proportion d’Actions Offertes allouées aux investisseurs particuliers en Belgique pourra toutefois être supérieure ou inférieure si les ordres de souscription reçus de ces investisseurs dépassent ou n’atteignent pas respectivement 10% des Actions Offertes effectivement allouées.
  • En cas de sursouscription aux Actions Offertes réservées aux investisseurs particuliers, l’allocation à ces derniers aura lieu sur la base de critères objectifs d’allocation. Ces critères comprendront, entre autres, le traitement préférentiel des demandes reçues des investisseurs particuliers aux guichets de ING Belgium, KBC Bank, CBC Banque et KBC Securities et de leurs sociétés affiliées, ainsi que le nombre d’actions pour lesquelles les investisseurs particuliers ont passé des ordres de souscription.

Blocage / Moratoire

  • Les actionnaires existants de la Société ont conclu une convention de blocage de leurs actions pour deux périodes consécutives de six mois à compter de la Date de Négociation, sauf exceptions usuelles. Chaque membre de l’équipe du Management Exécutif a conclu une convention de blocage de leurs actions pour une période de douze mois à compter de la Date de Négociation. La Société est censée convenir s’abstiendra, pendant une période de 365 jours à compter de la Date de Négociation de toute nouvelle émission d’actions ou d’attribution de nouvelles options, sauf exceptions usuelles.

Faits marquants

  • Mithra cible le marché de la santé féminine, un marché existant, exploitable et aux contours bien délimités (33,6 milliards d’euros en 2014 globalement avec un taux de croissance annuel de 3.0%)[1].
  • Le portfolio de développement (1er pilier) de Mithra inclut le développement de deux produits candidats à base d’Estetrol (ou « E4 ») dont un dans l’indication de la contraception orale (Estelle®, prêt pour la phase III) et un second dans l’indication de la ménopause (Donesta®, prêt pour la phase II) ainsi que le développement de trois produits génériques[2] de médicaments hormonaux complexes obtenus sur ordonnance.
  • Les marchés de la contraception orale et de la ménopause, estimés respectivement à 10,7 milliards d’euros et 6,0 milliards d’euros1, sont caractérisés par une innovation limitée, avant tout cantonnée aux reformulations, à une différenciation en matière de dosage ou à de nouveaux modes d’administration des médicaments. En outre, des médicaments actuellement commercialisés posent des problèmes de sûreté. C’est pourquoi la Société estime que de nouvelles thérapies innovantes sont nécessaires. Avec Estelle® et Donesta®, Mithra cible 64 millions de femmes rien pour que l’Europe et les Etats-Unis, en 2014.
  • En plus, Mithra a un portfolio commercial qui consiste de produits génériques de marque sous licence et de produits en vente libre (2ième pilier), commercialisés en Benelux. La franchise commerciale de Mithra est leader du marché en Belgique (45,5 % de parts de marché) et aux Pays-Bas (20% de parts sur le marché des appels d’offre) sur le marché de la contraception. Mithra implémente ce business model à l’échelle internationale au Brésil et en Allemagne (lancement en 2015) ainsi qu’en France (lancement en 2016). Au début, Mithra va offrir des produits existants de son portfolio commercial ou des produits sous licence dans ces pays.
  • Mithra contrôlera sa propre plateforme de recherche et développement et de production («CDMO»), laquelle est actuellement en construction.

 Avantages-clé de l’Estetrol

L’Estetrol est un œstrogène naturel produit en grandes quantités par le foie du fœtus humain au cours de la grossesse. Il ressort des résultats des études précliniques et de la Phase II que l’E4 pourrait présenter de nombreux avantages importants en comparaison avec d’autres œstrogènes actuellement utilisés :

  • Profil de risque thromboembolique veineux (VTE) réduit : il ressort que l’E4 utilisé individuellement ou en combinaison avec un progestatif, a une incidence minime sur la synthèse des protéines hépatiques
  • Diminution du risque cancérigène : la métabolisation de l’E4 n’a pas démontré qu’elle pouvait produire des métabolites actifs, y compris la production de catéchol-œstrogènes qui s’est avérée entraîner des dommages à l’ADN
  • Aucune stimulation des cellules mammaires normales ou malignes à des doses thérapeutiques
  • Risque plus faible d’interactions médicamenteuses : à forte dose de 10 µmol/l, l’E4 n’interfère pas (moins de 10 %) avec les enzymes principales du cytochrome P450
  • Risque plus faible de troubles de la vésicule biliaire : l’Estetrol est éliminé par l’urine (>95 %) et non la bile
  • Augmentation minime de la quantité de triglycérides

Sur la base des spécificités de l’E4, Mithra estime que E4 pourrait convenir dans plusieurs indications de la santé de la femme, même si le succès du développement de produits candidats basés sur l’Estetrol reste très incertain.

Utilisation du produit de l’Offre

La Société estime qu’elle recevra un produit net de l’Offre d’environ EUR 65,5 millions (supposant l’exercice intégral de la Clause d’Extension et que le Prix d’Offre situé au point médian de la Fourchette du Prix d’Offre) et d’environ EUR 75,9 millions dans le cas d’un placement complet des actions offertes (supposant l’exercice intégral de l’Option de Surallocation et que le Prix d’Offre situé au point médian de la Fourchette du Prix d’Offre). La Société prévoit d’affecter le produit net de l’Offre qu’elle compte recevoir, par ordre d’importance et sur la base des hypothèses susmentionnées, comme suit:

  • environ 75% pour poursuivre le développement clinique de l’Estetrol (E4) dans les indications de la contraception et de la ménopause jusqu’à la fin de la Phase III;
  • environ 7,5% pour le développement, indirectement par le biais de Novalon SA[3], du Zoreline®et du Myring® (version générique de médicaments complexes à base d’hormones vendus sur ordonnance et pour lesquels la Société peut tirer pleinement parti de son expertise en matière des sciences des polymères) jusqu’à leur commercialisation ;
  • environ 10% pour financer les coûts qui seront encourus pour le démarrage de l’usine CDMO (frais de personnel et services publics) ;
  • le solde éventuel des fonds, soit environ 7,5%, sera affecté aux besoins généraux de la Société, par exemple les frais généraux et administratifs, les dépenses en immobilisation, les coûts de financement à partir de 2017 liés au CDMO, les besoins de fonds de roulement, la maintenance et la défense de la propriété intellectuelle de la Société, l’acquisition potentielle de sociétés ou portefeuilles complémentaires à ses activités, l’acquisition ou la création de dossiers pharmaceutiques ou d’autres licences d’exploitation dans certains marchés et des surcoûts juridiques, comptables et autres, associés au statut de société cotée.

La Société estime que le produit net qu’elle recevra grâce à l’Offre, en plus de la trésorerie existant et les équivalents de trésorerie, pourraient être suffisant pour financer ses opérations telles qu’énoncées dans le Prospectus jusqu’en 2018. Ainsi, dans l’hypothèse où les programmes cliniques de l’Estetrol dans les indications de la contraception et de la ménopause atteignent la demande de mise sur le marché et qu’aucune collaboration ou aucun partenariat stratégique n’est atteint(e) avant la demande de mise sur le marché ou qu’aucun fonds supplémentaires ne sont réunis par le biais d’actions ou d’emprunts, la Société ne disposera peut-être pas des ressources en capital suffisantes même avec le produit net de l’émission des Actions Offertes pour lui permettre de financer la demande de mise sur le marché.

Dates-clés de l’Offre

Début prévu de la Période d’Offre 18 juin 2015
Fin prévue de la Période d’Offre 26 juin 2015 (4:00 p.m. CEST)
Date prévue d’allocation 29 juin 2015
Publication prévue du Prix d’Offre et des résultats de l’Offre 29 juin 2015
Date prévue d’admission à la cotation et début de la négociation conditionnelle 30 juin 2015
Date prévue de clôture (paiement, règlement et livraison) 1 juillet 2015

Chiffres-clés

Bénéfice et perte (mille EUR) 2013 2014 2014 (pro forma)
Produits 17.677 19.038 19.038
Résultats d’exploitation (557) (2.928) (9.287)
Résultat net (1.528) (2.955) (11.380)
Bilan (mille EUR) 2013 2014 2014 (pro forma)
Bilan total 11.904 15.695 61.049
Capitaux propres 2.488 5.524 5.524

Les pertes nettes ont été essuyées à la suite de la mise en place d’une société de plus grande envergure prête pour la troisième phase de son développement. La Société s’attend à encore subir des pertes d’exploitation dans un avenir proche dans le cadre du développement de ses produits génériques complexes et à base d’Estetrol et la consommation de trésorerie de la Société devrait augmenter à la suite de ces activités dans les quelques années à venir.

 Prospectus

Un prospectus, daté du 16 juin 2015, a été approuvé par l’autorité belge des services et marchés financiers (le « Prospectus »). Ce Prospectus est mis à la disposition des potentiels investisseurs en Belgique en anglais et en français. Le résumé du Prospectus est également disponible en néerlandais. Ce Prospectus sera disponible gratuitement au siège social de la Société (rue Saint-Georges 5, 4000 Liège) et peut être obtenu sur demande par les investisseurs potentiels en Belgique auprès d’ING Belgium NV par téléphone au +32 (0)2 464 60 01 (NL), +32 (0)2 464 60 02 (FR) or +32 (0)2 464 60 04 (EN) ou auprès de CBC Banque NV par téléphone au +32 (0)800 920 20 (FR).

Soumis à certaines restrictions concernant sa cession ou son transfert, le Prospectus est mis à la disposition des potentiels investisseurs en anglais et en français, ainsi qu’un résumé du Prospectus en néerlandais sur les sites web suivants : www.mithra.com, www.ing.be/aandelentransacties (NL), www.ing.be/transactionsdactions (FR), www.ing.be/equitytransactions (ENG), www.kbc.be/Mithra (NL/ENG), www.bolero.be/nl/Mithra (NL/ENG), www.bolero.be/fr/Mithra (FR)

Facteurs de risque

Un résumé de quelques facteurs de risque clés est présentés ci-dessous :

  • Aucun produit candidat à base d’estétrol n’a été approuvé ou commercialisé et le produit candidat principal est prêt à entrer en phase III. La réussite du développement des produits candidats à base d’estétrol de la Société est hautement imprévisible. Les produits candidats à base d’estétrol doivent être soumis à des essais cliniques et précliniques qui soutiennent leur développement clinique et dont les résultats sont incertains et pourraient retarder considérablement, et par là même augmenter substantiellement les coûts, voire empêcher la mise sur le marché de produits candidats à base d’estétrol.
  • La Société est, pour son développement et ses produits futurs, actuellement fortement axée sur – et investit dans – le développement de ses produits candidats à base d’estétrol. Sa capacité à engranger des revenus substantiels à partir de ses produits et, finalement, à atteindre une rentabilité conforme aux investissements envisagés dépendra en grande partie de sa capacité à développer, à enregistrer et à commercialiser avec succès des produits candidats à base d’estétrol.
  • Pour réussir à développer, à enregistrer et à commercialiser ses produits candidats à base d’estétrol, la Société devra parvenir avant tout à devenir une entreprise qui est largement impliquée, outre dans la commercialisation et le développement de produits génériques, dans le développement et la commercialisation de produits candidats innovants et originaux.
  • Le Zoreline® et le Myring® sont développés par Novalon (détenue à 50 % par Mithra). Novalon est dépendant de GSP, son partenaire de collaboration, pour la commercialisation de ces produits.
  • Aucun des produits génériques complexes actuellement en développement par la Société n’a été approuvé. Les produits génériques complexes doivent être soumis à la bioéquivalence, à la pharmacodynamique ou à d’autres études, qui pourraient subir des retards, ce qui pourrait augmenter considérablement les coûts ou empêcher les produits génériques complexes d’être mis sur le marché dans les temps.
  • Il se peut que la Société n’obtienne pas l’agrément administratif de ses produits au bon moment, voire jamais, et que même après l’obtention de l’agrément, les médicaments soient soumis à une réglementation en cours.
  • La Société, qui affiche une présence commerciale dans certaines régions uniquement, devra faire appel à des partenaires pour commercialiser et distribuer ses produits ailleurs
  • L’industrie pharmaceutique est très concurrentielle et est en pleine mutation technologique. Le développement éventuel par les concurrents actuels ou futurs de la Société de technologies et produits aussi ou plus efficaces et/ou plus rentables aurait des retombées néfastes sur la situation concurrentielle et les activités de la Société.
  • Les brevets et autres droits de la propriété intellectuelle de la Société pourraient ne pas protéger suffisamment sa technologie et ses produits, ce qui nuirait à sa capacité de faire concurrence en toute efficacité.
  • Dans le passé, la Société a connu de nombreuses pertes d’exploitation. Elle accumule actuellement des déficits et pourrait ne jamais devenir rentable.
  • La Société est actuellement engagée dans des procédures judiciaires incluant une enquête pénale concernant des accusations contre la Société et son CEO, selon lesquelles la Société a violé les règles liées à la publicité pour les médicaments délivrés sur ordonnance en Belgique en octroyant des avantages (en espèce ou en nature (sous la forme d’ordinateurs tablettes, de billets pour des événements sponsorisés par Mithra ou d’éventuels voyages à l’étranger)) à des médecins prescripteurs.

Plus d’informations concernant les facteurs de risques peuvent être trouvées dans le Prospectus sous les éléments D1 et D3 du résumé et dans la Section « Facteurs de risque ».

Produit Actions Mithra Pharmaceuticals SA (BE)
Juridiction applicable Belgique
Maturité Indéterminée
Objectif d’investissement Une action jouit d’une maturité illimitée et n’assure aucun remboursement prévu du capital. Ces actions devraient s’échanger sur le marché régulé d’Euronext Bruxellles, ce qui pourrait mener tant à des plus-values qu’à des pertes en capital. Ces actions pourraient donner droit à des dividendes (bien que cela ne soit pas l’objectif à court terme). En cas de liquidation, l’actionnaire ne prend rang qu’après les autres créanciers. Généralement, les actionnaires ne récupèrent rien. En tant qu’actionnaire de la Société, vos droits seront régis par la loi belge.

Pour plus d’informations, veuillez contacter :

Julie Dessart
Head of Communication
+32 4 349 28 22
+32 475 86 41 75
jdessart@mithra.com

Jean-Manuel Fontaine
Public Relations
+32 4 349 28 32
+32 476 96 54 59
jmfontaine@mithra.com

François Fornieri, CEO/ Steven Peters, CFO
+32 4 349 28 22

A propos de Mithra

Fondée en 1999 par Mr François Fornieri et Prof. Dr. Jean-Michel Foidart, Mithra Pharmaceuticals SA, spin-off de l’Université de Liège, est une société pharmaceutique dédiée à la santé féminine. La mission de Mithra est d’accompagner et d’assister les femmes à chaque étape de leur existence, en améliorant ainsi leur qualité générale de vie. Dans cette optique, la Société aspire devenir un leader mondial de la santé féminine en développant, fabriquant et commercialisant des médicaments exclusifs, innovants et spécialisés ainsi que des produits génériques dans quatre sphères thérapeutiques de la santé féminine : la fertilité et la contraception, la ménopause et l’ostéoporose, les infections vaginales et les cancers.

Mithra compte un effectif total d’environ 85 personnes et est basée à Liège, en Belgique. Plus d’informations sur : www.mithra.com

Information importante

Les informations contenues dans le présent communiqué sont à titre informatif uniquement et ne prétendent pas être complètes ou exhaustives. Le présent communiqué ne constitue pas, ni ne fait partie de, une offre ou une invitation à vendre ou émettre, ni une sollicitation d’offre d’achat ou de souscription de actions. Tout achat ou souscription d’actions ou application pour des actions de la Société à émettre dans le cadre de l’Offre doit se fonder exclusivement sur les informations contenues dans le prospectus qui sera publié en temps utile dans le cadre de l’Offre et de ses suppléments éventuels. Ce communiqué n’est pas un prospectus. Le prospectus contiendra certaines informations détaillées sur la Société et sa direction, sur les risques liés à l’investissement dans la Société, ainsi que les états financiers et autres données financières.

Ces documents ne peuvent être diffusés, directement ou indirectement aux Etats-Unis (ainsi que dans tout Etat des Etats-Unis). Ces documents ne constituent pas, ni ne font partie de, une offre ou sollicitation d’achat ou de souscription de titres aux Etats-Unis. Les titres mentionnés dans les présente n’ont pas été et ne seront pas enregistrés en vertu des United States Securities Act de 1933, tel que modifié (le « Securities Act ») et ne peuvent être offerts ou vendus aux Etats-Unis, sauf en vertu d’une exemption aux obligations d’enregistrement prévue par le Securities Act. La société n’a enregistré et n’a l’intention d’enregistrer aucune partie de l’Offre des actions aux Etats-Unis et n’a pas l’intention de procéder à une offre publique de titres aux Etats-Unis. Toute offre publique de titres faite aux Etats-Unis serait menée aux moyens d’un prospectus qui pourrait être obtenu auprès de la Société et qui contiendrait certaines informations détaillées sur la Société et sa direction, ainsi que les états financiers.

Ce communiqué ne peut être adressé et diffusé qu’à des personnes situées dans un Etat membre de l’Espace économique européen (« EEE ») à l’exception de la Belgique, considérées comme des « investisseurs qualifiés » selon l’Article 2(1)(e) de la Directive Prospectus (Directive 2003/71/EC tel que modifié, y compris par la Directive 2010/73/EU, et dans la mesure que transposée dans l’Etat membre de l’Espace économique européen) ainsi que toutes mesures de transposition dans tout Etat membre de l’Espace économique européen. (la « Directive Prospectus ») (« Investisseurs qualifiés »).En outre, au Royaume-Uni, ce communiqué s’adresse uniquement aux « Investisseurs qualifiés » qui (i) possèdent une expérience professionnelle dans les matières liées aux investissements relevant de l’Article 19(5) du Financial Services and Markets Act 2000 (Financial Promotion) Order 2005, tel que modifié, (l’ « Order ») et aux Investisseurs Qualifiés relevant de l’Article 49(2)(a) à (d) de l’Order et (ii) aux autres personnes auxquelles il peut légalement être communiqué (toutes ces personnes étant désignées collectivement comme des « personnes habilitées »). L’Offre, le cas échéant, ne pourra être rendue disponible qu’à ou conclue avec et toute invitation, offre ou accord de souscription, d’achat ou d’autres acquisitions de titres ne sera engagée qu’avec des personnes habilitées. Toute personne autre qu’une personne habilitée doit s’abstenir d’agir ou de se fonder sur ce document ou les informations qu’il contient.

Ce communiqué et les informations qu’il contient ne sont pas destinés à être publiées, distribuées ou divulguées aux Etats-Unis, en Australie, au Canada ou au Japon.

Ce communiqué contient des déclarations qui sont ou sont susceptibles d’être des « déclarations prospectives ». Ces déclarations prospectives peuvent être identifiées par le recours à une terminologie prospective, comprenant des mots tels que « croit », « estime », « prévoit », « s’attend à », « a l’intention de », « pourrait », « peut », « projette », « poursuit », « en cours », « potentiel », « vise », « cherche à » ou « devrait » et comprennent également des déclarations de la Société concernant les résultats escomptés de sa stratégie. De leur nature, les déclarations prospectives comportent des risques et des incertitudes et les lecteurs sont avertis du fait qu’elles ne constituent pas des garanties de résultats futurs. Les résultats effectifs de la Société peuvent différer sensiblement de ceux prédits par les déclarations prospectives. La Société ne s’engage pas à réviser ou mettre à jour publiquement les déclarations prospectives, sauf dans la mesure où la loi l’exige.

La date d’admission à la négociation sur le marché réglementé d’Euronext Brussels peut être influencée par des facteurs tels que les conditions du marché. Il n’y a pas de garantie que l’admission à la négociation aura lieu et vous ne devez pas fonder vos décisions sur les intentions de la Société quant à l’admission à la négociation à ce stade. L’acquisition de titres auxquels ce communiqué fait référence peut exposer l’investisseur à un risque significatif de perdre l’intégralité du montant investi. Il est recommandé aux personnes qui envisagent d’investir dans de tels titres de consulter une personne autorisé habilitée à donner des conseils sur de tels investissements. Ce communiqué ne constitue pas une recommandation concernant l’Offre. Les actions peuvent gagner ou en perdre en valeur.

Aucun communiqué ou information afférent(e) à l’Offre, le cas échéant, ou aux actions auxquelles il est fait référence ci-dessus ne peut être diffusée au public dans les Etats en dehors de la Belgique où un enregistrement ou une approbation préalable est requis(e) à ces fins. Aucune démarche n’a été entreprise, ni ne sera entreprise pour l’Offre ou les actions de la Société dans tout Etat en dehors de la Belgique ou de telles démarches seraient requises. L’émission, la souscription ou l’acquisition d’actions de la Société sont soumises à des restrictions juridiques ou légales spéciales dans certains Etats. La Société n’est pas responsable si les restrictions susmentionnées ne sont pas respectées par toute personne.

ING Belgique NV/SA et KBC Securities NV agissent pour la Société et pour personne d’autre en relation avec l’Offre et n’assumeront pas de responsabilités vis-à-vis de personne d’autre que la Société pour la fourniture de protections à leurs clients respectifs ou de conseils relatifs à l’Offre.

La société assume la responsabilité des informations contenues dans le présent communiqué. ING Belgique NV/SA et KBC Securities NV ni aucun de leurs administrateurs, cadres, employés, conseillés ou agents respectifs n’assument une quelconque responsabilité de quelque manière que ce soit ou ne font de déclaration ou garantie, expresse ou implicite, quant à la véracité, l’exactitude ou l’exhaustivité des informations contenues dans le présent communiqué (ou quant à l’omission éventuelle d’une information dans le communiqué) ou de toute autre information relative à la Société, à ses filiales et ses sociétés liées, qu’elles soient sous forme écrite, orale, visuelle ou électronique, et transmises ou rendues disponibles de quelque manière que ce soit ou quant à une quelconque perte provoquée par l’utilisation de ce communiqué ou de son contenu ou de toute autre modalité liée à ces derniers.

[1] Source: Datamonitor

[2] Dont deux (Zoreline® et Myring®) sont des produits développés par Novalon (une filiale à 50 % de Mithra) pour lesquels la licence en matière de droits de commercialisation et de recherche de partenaires commerciaux a été concédée à Generic Specialty Pharma Limited (“GSP”), ce pourquoi l’ensemble des recettes et bénéfices sera partagé à parts égales entre GSP et Novalon. Dès lors, la Société possède un intérêt effectif de 25 % dans le revenu de commercialisation réalisé par GSP au nom de Novalon sur ces produits candidats. Mithra ambitionne de commercialiser ces produits candidats sous une licence de GSP sur les marchés sélectionnés de Mithra (licence pour laquelle une lettre d’intention a été signée avec GSP et sur la base de laquelle les accords finaux doivent être négociés) (Mithra réaliserait les ventes sur ces territoires 100 % pour son propre compte et achèterait le produit à GSP (via Novalon), à un prix à déterminer entre GSP et Mithra dans les accords de licence finaux)).

[3]Financement proportionnel à l’actionnariat de l’entreprise dans Novalon, aucun accord n’existe pour ce qui est du financement des autres actionnaires de Novalon.

Mithra annonce son intention d’effectuer une introduction en bourse sur Euronext Bruxelles

CE COMMUNIQUÉ N’EST PAS DESTINÉ À ÊTRE DISTRIBUÉ, DE MANIÈRE DIRECTE OU INDIRECTE, AUX ETATS- UNIS D’AMÉRIQUE, EN AUSTRALIE, AU CANADA, AU JAPON NI DANS AUCUN AUTRE ETAT DANS LEQUEL UNE TELLE DISTRIBUTION SERAIT INTERDITE EN VERTU DU DROIT APPLICABLE LE PRÉSENT COMMUNIQUÉ NE CONSTITUE PAS UNE OFFRE DE VENTE, NI UNE SOLLICITATION D’OFFRE D’ACQUISITION DE TITRES. LES INVESTISSEURS NE DOIVENT FONDER LEUR DÉCISION D’ACHETER DES TITRES QUE SUR LA BASE DES INFORMATIONS ET EN PARTICULIER DES FACTEURS DE RISQUES DECRITS DANS LE PROSPECTUS QUE MITHRA PHARMACEUTICALS SA PUBLIERA EN TEMPS UTILE APRÈS SON APPROBATION PAR L’AUTORITE COMPETENTE BELGE ET QUI POURRA ÊTRE OBTENU AU SIÈGE SOCIAL DE MITHRA PHARMACEUTICALS SA ET SUR WWW.MITHRA.COM

Tout investissement dans les actions offertes comporte des risques et incertitudes élevés, et particulièrement le risque que Mithra subit et a subi des pertes opérationnelles et pourrait ne jamais atteindre la rentabilité. Mithra n’a terminé le développement et le régistrement d’aucun produit candidat innovant. Un investisseur candidat doit être apte à supporter le risque économique d’un investissement dans les actions offertes et à assumer une perte partielle ou totale de leur investissement.

Faits marquants

  • Mithra cible le marché de la santé féminine, un marché existant, exploitable et aux contours bien délimités (33,6 milliards d’euros en 2014 globalement avec un taux de croissance annuel de 3.0%)1.
  • Le portfolio de développement (1er pilier) de Mithra inclut le développement de deux produits candidats à base d’Estetrol (ou « E4 ») dont un dans l’indication de la contraception orale (Estelle®, prêt pour la phase III) et un second dans l’indication de la ménopause (Donesta®, prêt pour la phase II) ainsi que le développement, directement ou indirectement par Novalon (une filiale à 50% de Mithra), de trois produits génériques de médicaments hormonaux complexes obtenus sur ordonnance.
  • Les marchés de la contraception orale et de la ménopause, estimés respectivement à 10,7 milliards d’euros et 6,0 milliards d’euros1, sont caractérisés par une innovation limitée, avant tout cantonnée aux reformulations, à une différenciation en matière de dosage ou à de nouveaux modes d’administration des médicaments. En outre, des médicaments actuellement commercialisés posent des problèmes de sûreté. C’est pourquoi la Société estime que de nouvelles thérapies innovantes sont nécessaires. Avec Estelle® et Donesta®, Mithra cible 64 millions de femmes rien pour que l’Europe et les Etats-Unis, en 2014.
  • En plus, Mithra a un portfolio commercial qui consiste de produits génériques de marque sous licence et de produits en vente libre (2ième pilier), commercialisés en Benelux. La franchise commerciale de Mithra est leader du marché en Belgique (45,5 % de parts de marché) et aux Pays-Bas (20% de parts sur le marché des appels d’offre) sur le marché de la contraception. Mithra implémente ce business model à l’échelle internationale au Brésil et en Allemagne (lancement en 2015) ainsi qu’en France (lancement en 2016). Au début, Mithra va offrir des produits existants de son portfolio commercial ou des produits sous licence dans ces pays.
  • Mithra contrôlera sa propre plateforme de recherche et développement et de production («CDMO»), laquelle est actuellement en construction.

Commentaires concernant l’annonce d’aujourd’hui :

Cette IPO est une nouvelle étape dans la vie passionnante de Mithra. Depuis sa création, Mithra est soutenue par des Key Opinion Leaders (KOLs) et ensemble, nous sommes convaincus que notre famille de brevets sur l’Estetrol améliorera la qualité de vie des femmes. Mithra est parfaitement bien placée pour tirer profit des besoins globaux du marché de la santé féminine.

François Fornieri,
Chief Executive Officer et co-Fondateur de Mithra

Les produits de notre IPO nous permettront de développer nos produits à base d’Estetrol en contraception et en ménopause, ainsi qu’un portefeuille de produits génériques complexes. Nous pensons que notre IPO contribuera davantage à la dynamique et la visibilité que Mithra a déjà pu asseoir grâce à la récente entrée d’investisseurs pharma

Steven Peters,
Chief Financial Officer de Mithra

ING Belgium SA/NV et KBC Securities NV agiront en qualité de Joint Global Coordinators et Joint Bookrunners.

Sous réserve de l’approbation du prospectus par l’autorité compétente belge et des conditions de marché, il est prévu que la taille et la fourchette de prix, ainsi que d’autres détails de l’Offre, seront publiés dans la presse financière belge à la date prévue d’ouverture de la période d’Offre.

Les produits nets de l’Offre seront principalement utilisés par Mithra pour avançer le développement clinique des deux produits candidats basés sur l’Estetrol (E4) dans les indications de la contraception et de la ménopause.

Avantages-clé de l’Estetrol

L’Estetrol est un œstrogène naturel produit en grandes quantités par le foie du fœtus humain au cours de la grossesse. Il ressort des résultats des études précliniques et de la Phase II que l’E4 pourrait présenter de nombreux avantages importants en comparaison avec d’autres œstrogènes actuellement utilisés :

  • Profil de risque thromboembolique veineux (VTE) réduit : il ressort que l’E4 utilisé individuellement ou en combinaison avec un progestatif, a une incidence minime sur la synthèse des protéines hépatiques
  • Diminution du risque cancérigène : la métabolisation de l’E4 n’a pas démontré qu’elle pouvait produire des métabolites actifs, y compris la production de catéchol-œstrogènes qui s’est avérée entraîner des dommages à l’ADN
  • Aucune stimulation des cellules mammaires normales ou malignes à des doses thérapeutiques
  • Risque plus faible d’interactions médicamenteuses : à forte dose de 10 μmol/l, l’E4 n’interfère pas (moins de 10 %) avec les enzymes principales du cytochrome P450
  • Risque plus faible de troubles de la vésicule biliaire : l’Estetrol est éliminé par l’urine (>95 %) et non la bile
  • Augmentation minime de la quantité de triglycérides

Sur la base des spécificités de l’E4, Mithra estime que E4 pourrait convenir dans plusieurs indications de la santé de la femme, même si le succès du développement de produits candidats basés sur l’Estetrol reste très incertain.

[1] Source: Datamonitor

Mithra Pharmaceuticals a été nommé Champion Public National pour la Belgique aux European Business Awards

In the 1st phase of public voting, 156,573 votes were received for the video entries posted by companies online, and Mithra Pharmaceuticals got the highest number of votes for Belgium. It was chosen out of 709 other businesses, and is one of 33 National Public Champions announced today from countries across Europe.

The National Public Champions were celebrated at a Gala Event on 26 May 2015 in London, where François Fornieri, CEO of Mithra Pharmaceuticals, received the National Public Champion of Belgium medal.

“We are extremely proud to be named the National Public Champion of Belgium”, explains François Fornieri, “the European Business Awards is widely recognised as the showcase for Europe’s most dynamic companies. We are proud of what we achieved today.”

Adrian Tripp, CEO of the European Business Awards said: “It is a fantastic stamp of approval to be voted best in class by the public, and this voting stage has provided a wonderful opportunity to engage clients, staff, stakeholders, and potential new customers. Well done to all our National Public Champions.”

The European Business Awards is an independent Awards programme designed to recognise and promote excellence, best practice and innovation in the European business community. This year it engaged with over 43,000 businesses from 33 European countries. It is now open for entrants for the 2015-16 competition.

For more information and review the video entries please visit www.businessawardseurope.com.

Mithra Pharmaceuticals acquiert tous les droits de Pantarhei Bioscience sur l’Estétrol (E4)

Deux mois après l’acquisition des droits sur l’Estétrol dans le domaine de la contraception orale et la récente entrée en capital de M. Coucke, Mithra Pharmaceuticals renforce encore son portefeuille d’innovation en faisant, cette fois, l’acquisition de l’ensemble des droits détenus par Pantarhei Bioscience sur l’Estétrol. Une molécule offrant des perspectives thérapeutiques en parfaite adéquation avec les quatre grandes sphères de la gynécologie couvertes par Mithra Pharmaceuticals.

« Mithra est une société pharmaceutique axée sur la santé féminine. Nous couvrons grâce à nos produits et à travers nos projets de Recherche et Développement les quatre grandes sphères de la gynécologie. A savoir la fertilité et la contraception, la ménopause et l’ostéoporose, les infections gynécologiques, mais aussi les cancers. L’acquisition de Donesta nous offre l’opportunité d’exploiter plusieurs brevets dans trois de nos quatre domaines thérapeutiques. Une avancée majeure pour le positionnement de notre société » explique François Fornieri, CEO de Mithra Pharmaceuticals.

Pantarhei Bioscience recevra un paiement initial ainsi que des milestones en fonction du succès du développement des projets relatifs à la ménopause.

Mithra Pharmaceuticals concède à Pantarhei Bioscience une licence de développement des applications oncologiques humaines et des applications vétérinaires. La société néerlandaise se penchera sur le traitement du cancer des organes reproducteurs tels que le cancer des ovaires et le cancer du sein. Mithra dispose d’un droit de premier refus en cas où Pantarhei Bioscience entamerait des négociations de partenariat.

Le professeur Herjan Coelingh Bennink, CEO de Pantarhei Bioscience, sera intégré au board de Mithra Pharmaceuticals et deviendra Co-Président du comité scientifique.

 » Nous nous réjouissons de cette acquisition qui donne un actif supplémentaire essentiel à Mithra Pharmaceuticals. Mithra a l’intention de se focaliser dans un premier temps sur les applications relatives à la contraception et à la ménopause, deux marchés essentiels et extrêmement porteurs », déclare François Fornieri, CEO de Mithra Pharmaceuticals.

A propos de l’Estétrol

L’Estétrol (E4) est un œstrogène naturel produit en grandes quantités par le foie du fœtus humain. Le rôle de l’E4 dans la physiologie embryonnaire et/ou la grossesse humaine demeure inconnu. L’E4 passe dans la circulation sanguine maternelle via le placenta. Au cours d’une grossesse, l’E4 est détectable à partir de la neuvième semaine. Les concentrations maternelles et fœtales d’E4 augmentent de manière exponentielle tout au long de la grossesse, atteignant leur maximum au terme, où les taux fœtaux enregistrés apparaissent environ 10 à 20 fois plus élevés que les niveaux maternels. Cette démonstration de la nature pendant la situation physiologique la plus vulnérable qui soit, tend à suggérer une tolérance supérieure de cette molécule.

Résultat des études précliniques

Le profil pharmacologique de l’E4 a été caractérisé en détail par Pantarhei Bioscience dans le cadre d’une série d’études précliniques. L’E4 a révélé plusieurs avantages potentiels importants par rapport aux œstrogènes actuellement utilisés, tels que les œstrogènes équins conjugués (OEC), l’estrone (E1), l’estradiol (E2), l’estriol (E3) et l’éthinylestradiol (EE). En administration orale, l’E4 agit comme un œstrogène au niveau du vagin, de l’utérus et des os, montrant un profil « respectueux de l’environnement hépatique ». L’E4 supprime par ailleurs les bouffées de chaleur et empêche l’ovulation. Plus surprenant, l’E4 agit tel un antagoniste des œstrogènes au niveau des tissus mammaires. Dans un modèle de rat validé, il a en effet été mis en évidence qu’il permettait d’empêcher le développement de tumeurs mammaires et d’éliminer les tumeurs du sein pré-existantes en présence d’estradiol (E2).

« Ce qui est caractéristique de l’Estétrol, c’est son mode d’action différencié en fonction des tissus. C’est ce que nous appelons un ‘SERM’ (Selective Estrogen Receptor Modulator) » explique Herjan Coelingh Bennink, CEO de Pantarhei Bioscience. « L’Estétrol agit tantôt comme un oestrogène relativement puissant sur certains tissus comme la muqueuse vaginale, l’os et le cerveau – ce qui explique l’effet sur les bouffées de chaleur et le blocage de l’ovulation –, alors qu’il a un effet neutre sur d’autres tissus comme le foie – d’où le fait qu’il ne stimule pas la coagulation et n’augmente pas le risque de thrombose et d’embolie. Enfin, il a un effet anti-oestrogénique au niveau du tissu mammaire. Nous avons donc à notre disposition un oestrogène sans conséquence négative pour la coagulation et qui ne semble avoir aucune conséquence pour le cancer du sein ».

Résultat des études cliniques

Les études ont démontré qu’une fois administré à des femmes en post-ménopause, l’E4 diminuait efficacement la fréquence des bouffées de chaleur et des sueurs nocturnes. Les résultats des études de Phase 1 prouvent également que l’E4 ne semble pas stimuler le cancer du sein et qu’il pourrait même exercer sur lui un effet inhibiteur. Enfin, l’E4 agit de manière positive sur le métabolisme osseux et pourrait donc être utilisé dans le cadre de la prévention ou du traitement de l’ostéoporose. Ces résultats appuient le développement d’un Traitement Hormonal de Substitution (THS) à base d’E4 dans l’espoir de maintenir les avantages actuels du THS (réduction des bouffées de chaleur, amélioration de la qualité des os et de la qualité de vie) tout en diminuant le profil de risque (maladies cardio-vasculaires, thromboses, embolies et cancers du sein).

A propos de la ménopause

« L’Estétrol est très prometteur dans le domaine de la ménopause : Il soulage les symptômes vasomoteurs, les bouffées de chaleur gênantes et, à faible dose, il stimule la prolifération des kératinocytes au niveau de la muqueuse vaginale, ce qui en fait un traitement potentiel de l’atrophie vaginale et des plaintes urogénitales (troubles de la miction, dyspareunie, sécheresse vaginale).[1] Les études réalisées à ce jour sont de courte durée et avec de petits nombres de femmes, mais cela fonctionne. L’étape suivante est la recherche de la dose idéale (études de phase II) et ensuite viendra une étude incluant un plus grand nombre de patientes. Afin de réaliser et financer ce développement nous avons trouvé en Mithra un partenaire solide et reconnu dans le domaine de la santé féminine. » explique Herjan Coelingh Bennink, CEO de Pantarhei Bioscience.

A propos de Pantarhei Bioscience

Pantarhei Bioscience est une société pharmaceutique néerlandaise crée en 2001 spécialisée dans le développement d’approches thérapeutiques innovantes dans les domaines de la santé féminine et du traitement du cancer. Guidée par un objectif clair d’innovation, l’entreprise développe et brevette des concepts thérapeutiques totalement novateurs sur la base de composés existants. Une vision novatrice menée tout au long des études précliniques et cliniques jusqu’à la preuve de faisabilité clinique du concept, la suite étant toujours confiée à un partenaire.

[1] 1. Visser M, Coelingh Bennink HJT. Clinical applications for estetrol. J Reproductionsmed Endocrinol 2010;7(Sonderheft 1):56-60.

Le Coucke wallon et le Fornieri flamand donnent le ton du pharma belge

  • Mithra Pharmaceuticals lève 40 millions d’euros supplémentaires en intégrant Marc Coucke dans son capital.
  • Marc Coucke présidera le comité stratégique de Mithra en prévision d’une entrée en bourse en 2015.

2015 sera décidément une année porteuse pour le groupe Mithra qui vient d’annoncer la reprise de certains projets de recherche et développement d‘Utéron Pharma début janvier.

Parmi l’acquisition de ces 4 projets de recherche à haute valeur ajoutée, Estelle, une prochaine génération de contraception orale combinée (COC) à base d’un estrogène naturel, l’Estetrol (E4) pressenti comme étant le futur fleuron du Groupe.

Depuis 2014, Mithra investit également au nord du pays afin de renforcer sa visibilité en Flandre et rencontrer des investisseurs potentiels. Malgré le fait que les deux hommes se connaissaient et se suivaient depuis longtemps, François Fornieri, le Marc Coucke wallon et Marc Coucke, le Fornieri Flamand, se rencontrent enfin.

Avec l’apport de Marc Coucke, Mithra Pharmaceuticals entend bien challenger le monde de la gynécologie avec une molécule telle que l’Estetrol.

De son côté, Marc Coucke, qui vient d’investir dans les projets immobiliers de Bart Versluys, avait promis d’investir dans un business qui lui serait plus familier. C’est donc naturellement que le CEO d’Omega Pharma s’est intéressé à la success story Mithra.

« Avant de me lancer, j’ai parlé avec de nombreux pharmaciens, médecins, mais aussi banquiers et Mithra a une très bonne réputation », explique Marc Coucke.

Un projet prometteur

Au total, la somme de 40 millions d’euros est investie par l’homme d’affaire flamand. Une entrée fracassante dans l’actionnariat de Mithra qui est déjà parvenu à soulever un total de 63 millions d’euros en un an, permettant ainsi de financer la construction de son futur centre de développement et de production à Flémalle.

Les 40 millions d’euros investis par Marc Coucke seront injectés principalement dans le projet Estelle™, une prochaine génération de contraception orale combinée (COC) à base d’un estrogène naturel, l’Estetrol (E4), dont la pharmacocinétique et pharmacodynamie seraient favorable pour la santé de la femme et dont les profils de sécurité et de tolérance constitueraient une percée importante dans le domaine de la contraception. Etudié en association avec un progestatif, les résultats des études de Phase II ont montré à la fois une bonne activité contraceptive et un impact favorable sur le profil de saignement des patientes.

« Présent à des niveaux élevés pendant la grossesse, E4 est un stéroïde naturel produit par le fœtus humain. Tout en conférant potentiellement une protection contre le risque thromboembolique veineux profond, E4 entraînerait également moins d’effets secondaires subjectifs comme : tension mammaire, gain de poids, œdème, nausées, ballonnements abdominaux, maux de tête, changements d’humeur que l’on peut rencontrer lors de la prise des contraceptifs oraux actuellement disponibles » cite le professeur Jean-Michel Foidart.

« E4 est le premier SERM connu (selective oestrogen-receptor modulator) et présente une activité anti estrogénique démontré dans le domaine du cancer du sein tant sur le plan préclinique que clinique. E4 présenterait un profil de sécurité amélioré par rapport aux œstrogènes standards. Son profil clinique favorable sur le plan des effets secondaires laisse envisager un ratio bénéfice-risque bénéfique et très favorable des futurs médicaments contenant de l’E4 », explique plus avant le Professeur Herjan J.T. Coelingh Bennink, CEO et Président de Pantarhei Bioscience, initiateur et Co-développeur de Estelle™.

La commercialisation mondiale d’Estelle™ est attendue dans 4 ou 5 ans. On estime aujourd’hui à plus de 100 millions les femmes qui prennent une contraception orale de façon régulière.

Un partenariat stratégique

« Nous allons bénéficier de l’expérience de Marc Coucke pour élargir notre portefeuille benelux mais aussi pour nous ouvrir les portes de nouveaux marchés » explique François Fornieri, CEO de Mithra Pharmaceuticals.

Marc Coucke rejoindra le comité stratégique de l’entreprise qu’il présidera dès le 26 février, et apportera son expertise au développement du Groupe sur le plan national et international.

« La synergie entre le Coucke wallon et le Fornieri flamand, ça ne peut que marcher! » explique Marc Coucke, nouvel actionnaire de Mithra. « Je l’ai ressenti dès la première rencontre avec François Fornieri et son équipe. Ensemble, nous allons faire évoluer la structure de Mithra. Dans mon rôle de président du comité stratégique, je pourrai intervenir de manière plus ou moins opérationnelle sur des thématiques telles que le budget, la préparation de l’IPO et les prochaines acquisitions du Groupe. Ensemble, nous allons aller à la conquête d’un succès qui pourrait être étonnant. Mithra offre une combinaison unique avec d’un côté, une activité de base en forte croissance, rentable avec beaucoup de potentiel, et de l’autre, une activité plutôt biotech qui pourrait créer un blockbuster. Donc Mithra a tous les atouts pour créer un succès à court et à long terme. De plus, Mithra investit en recherche et en production en Wallonie et cela me rend heureux de pouvoir contribuer au développement économique de la Wallonie! ».

« Marc Coucke et moi avons beaucoup de points communs, nous mettons tous les deux la même passion dans tout ce que nous réalisons, nous partageons notre goût pour l’art, le football… nos parcours sont presque similaires, c’est donc très naturellement que nous en sommes venu à collaborer professionnellement. C’est étonnant la vitesse à laquelle nous en sommes venus à un accord, le Fornieri flamand et le Coucke wallon parlent décidément le même langage. »

Mithra Pharmaceuticals renforce son portefeuille d’innovations en reprenant des projets d’Uteron

Mithra Pharmaceuticals SA, spin-off de l’ULg et spécialiste belge de la santé féminine, acquiert 4 projets innovants issus du portefeuille R&D d’Uteron Pharma, filiale de Actavis Plc ainsi que les membres du personnel scientifique. Ces projets sont : Estelle™, Colvir™, Alyssa™ et Vaginate™

Ces projets viennent renforcer la capacité en R&D du groupe Mithra et représente une opportunité pour l’entreprise de devenir un acteur majeur dans la santé de la femme.

Estelle™, une nouvelle génération de contraception orale en développement à base d’un composé naturel, l’estetrol

Estelle™ est une prochaine génération de contraception orale combinée (COC) à base d’un estrogène naturel, l’Estetrol (E4), dont la pharmacocinétique et pharmacodynamie seraient favorable pour la santé de la femme et dont les profils de sécurité et de tolérance constitueraient une percée importante dans le domaine de la contraception. Etudié en association avec un progestatif, les résultats des études de Phase II ont montré à la fois une bonne activité contraceptive et un impact favorable sur le profil de saignement des patientes.

La commercialisation mondiale d’Estelle™ est attendue pour 2019. On estime aujourd’hui à plus de 100 millions les femmes qui prennent une contraception orale de façon régulière.

« Présent à des niveaux élevés pendant la grossesse, E4 est un stéroïde naturel produit par le fœtus humain. Tout en conférant potentiellement une protection contre le risque thromboembolique veineux profond, E4 entraînerait également moins d’effets secondaires subjectifs comme : tension mammaire, gain de poids, œdème, nausées, ballonnements abdominaux, maux de tête, changements d’humeur que l’on peut rencontrer lors de la prise des contraceptifs oraux actuellement disponibles » cite le professeur Jean-Michel Foidart.

« E4 est le premier SERM connu (selective oestrogen-receptor modulator) et présente une activité anti estrogénique démontré dans le domaine du cancer du sein tant sur le plan préclinique que clinique. E4 présenterait un profil de sécurité amélioré par rapport aux œstrogènes standards. Son profil clinique favorable sur le plan des effets secondaires laisse envisager un ratio bénéfice-risque bénéfique et très favorable des futurs médicaments contenant de l’E4 », explique plus avant le Professeur Herjan J.T. Coelingh Bennink, CEO et Président de Pantarhei Bioscience, initiateur et Co-développeur de Estelle™.

Projets en phase précoce de développement

Outre le projet Estelle™ Mithra a acquis trois projets de recherche dans leur phase initiale de développement ; dont Alyssa™, un stérilet hormonal de nouvelle génération et Colvir™ qui est à l’étude pour le traitement des lésions pré malignes du col de l’utérus liées au virus HPV (Human Papilloma Virus).

« Ces acquisitions représentent non seulement une excellente opportunité de développer notre portfolio, mais aussi de pouvoir faire bénéficier dans le futur à la fois le corps médical et la communauté de patients d’avancées thérapeutiques importantes » souligne François Fornieri, CEO de Mithra Pharmaceuticals.

Mithra va intégrer le personnel scientifique et assumera la continuité des programmes de développement.

Mithra Pharmaceuticals renforce son partenariat avec le Club de Bruges

Depuis plusieurs années, Mithra investit dans le monde du football en sponsorisant le Club du Standard (équipe féminine et masculine) ainsi que le Club de Bruges. Deux clubs avec lesquels Mithra partage un historique et des valeurs communes. Dès le départ, la société voit à travers le football un moyen de s’ouvrir à de nouveaux réseaux, mais aussi de faire la promotion de la femme, son corebusiness, dans tous les aspects de la vie quotidienne, y compris dans les sports à prédominance masculine.

Une visibilité nationale

Ce nouveau partenariat entre Mithra et le Club de Bruges s’inscrit pleinement dans les ambitions de développement de la spin-off Liégeoise et plus particulièrement avec la levée de capitaux qu’elle envisage.

Plus connue en Wallonie qu’en Flandre, Mithra se veut avant tout une entreprise belge. C’est pourquoi la société souhaite développer et renforcer sa notoriété en Flandre, au travers d’une visibilité accrue auprès du grand public et de potentiels partenaires industriels et financiers. Une volonté à laquelle ce nouveau partenariat pourra évidemment contribuer.

« Nous soutenons depuis des années des clubs sportifs féminins qui évoluent dans des sports à prédominance masculine comme le basketball ou le football. Le lien avec notre corebusiness, la santé de la femme, est indéniable », souligne François Fornieri, CEO de Mithra Pharmaceuticals et fervent supporter de football. « Mithra doit notamment son succès à son ancrage local en Belgique. Le sport rapproche les gens et ce, partout dans le monde. En sponsorisant des équipes sportives, Mithra souhaite donc s’intégrer dans la vie sociale. C’est aussi particulièrement stimulant pour les collaborateurs de la société qui s’inspirent des prestations de ‘nos’ clubs. Cela les motive et renforce la cohésion et la dynamique de notre équipe. »

Mithra Pharmaceuticals reçoit le prix Caïus du mécénat culturel 2014

Concours des Caïus

Depuis 1989, l’ASBL Prométhéa organise chaque année le Concours des Caïus visant à récompenser les entreprises mécènes en Wallonie et à Bruxelles qui, soutiennent des projets, des organisations et des institutions dans le domaine culturel et patrimonial.. Ce soutien peut être financier, mais aussi logistique, matériel, technologique ou humain. Prométhéa encourage et facilite les rencontres entre le milieu des entreprises et le monde culturel et patrimonial, mais elle accompagne aussi les entreprises dans leur stratégie de mécénat.

 Cette année marque la toute première édition où les Caïus sont décernés dans sept catégories : le mécénat d’entreprise, le mécénat culturel, le mécénat sociétal, le mécénat du patrimoine, le premier mécénat, la tradition de mécénat et le mécénat de l’audace.

Mithra Pharmaceuticals se voit récompensée d’un Caïus du mécénat culturel pour son « engagement à long terme audacieux et qui assure la qualité et la durabilité du festival de musique « Jazz à Liège ».

Mithra Jazz à Liège

Mithra met un point d’honneur à élargir les horizons de ses actions au niveau national mais aussi international. Le partenariat à long terme entre Mithra Pharmaceuticals et « Jazz à Liège » en est un bon exemple.

« Notre partenariat avec Jazz à Liège a débuté en 2013. Il offre au festival le soutien financier et la stabilité dont il a besoin pour dépasser sa dimension régionale et réaliser ses ambitions en matière de qualité et de variété », explique François Fornieri, CEO de Mithra Pharmaceuticals. L’apport bénéfique de cette collaboration s’est exprimé dès l’édition 2014, notamment par l’augmentation criante du public (25 %), mais aussi par la présence de noms incontournables dans le monde du jazz comme Paolo Conte, Archie Shepp, Paolo Fresu, Kenny Garrett, Kenny Barron et Dave Holland. Tout comme Mithra, Jazz à Liège utilise aussi son ancrage purement liégeois comme tremplin pour ses ambitions internationales. « La philosophie du festival, à savoir de rendre le jazz accessible à un plus large public, coïncide à 100 % avec notre stratégie propre pour rendre nos solutions pharmaceutiques accessibles à toutes les femmes dans le monde ».

Une plateforme de développement et de production au cœur de l’Euregio

Mithra Pharmaceuticals, spin-off de l’Université de Liège spécialisée dans la santé féminine, pose aujourd’hui la première pierre de sa plateforme de développement et de production dans la zone d’activité économique de l’Arbre Saint-Michel à Flémalle. Cette plateforme technologique construite au cœur de l’euregio est mise à la disposition des acteurs de l’industrie pharmaceutique et entend faire la renommée de la région et de notre pays à l’échelle internationale dans le secteur pharmaceutique. Cette plateforme devrait offrir plusieurs centaines d’emplois à terme.

Créée en 1999 par François Fornieri, Mithra Pharmaceuticals s’est hissée, en seulement quelques années, à la tête du domaine de la « santé féminine » en Belgique et au Grand-Duché du Luxembourg avec 45,1 % de parts de marché dans le domaine de la contraception. Mithra est aussi active dans 30 pays dans le monde. Afin de pousser l’innovation plus loin, Mithra Pharmaceuticals met un point d’honneur à créer constamment de nouvelles collaborations et synergies avec d’autres entreprises du secteur pharmaceutique, avec des universités, des centres de recherche de renommée, en Belgique et dans le monde. Tous peuvent ainsi tirer avantage de plus de quinze années d’expérience du groupe Mithra et plus de 100 ans d’expérience cumulées de son management team dans la recherche, le développement, la commercialisation et la distribution.

Cultiver l’innovation

La création d’une telle plateforme technologique appelée « Contract Development and Manufacturing Organisation (CDMO) » permettra à Mithra Pharmaceuticals de développer et de valoriser son expertise en interne et au travers de collaborations internationales, mais aussi nationales et régionales.

Dans cette optique, cette plateforme repose sur deux piliers :

  • Un pilier R&D intégrant des projets innovants
  • Un pilier production

L’ancrage et la valorisation de la recherche et de l’expertise de Mithra Pharmaceuticals est essentielle pour préserver la chaîne de valeur et assurer le développement du groupe. Le pilier R&D est le fer de lance du nouveau site de Flémalle. Mithra Pharmaceuticals y mènera ses propres projets de recherche tout en explorant aussi de nouveaux champs d’action.

Au-delà du développement de ses propres solutions thérapeutiques et diagnostiques, Mithra désire également valoriser son expertise dans le cadre de partenariats extérieurs, en particulier dans le domaine des polymères médicaux, un marché de niche en constante évolution (ces polymères sont des matrices permettant une diffusion à long terme du principe actif d’un médicament). Domaine dans lequel Mithra Pharmaceuticals jouit d’une expertise rare.

Les partenaires industriels, académiques, PME’s ou start-ups pourront bénéficier de l’expérience acquise par Mithra au cours des années dans un cadre facilitant l’échange d’idées et le partage des connaissances pour accélérer la mise sur le marché de produits innovants. Les partenaires internationaux pourront également venir y trouver des compétences précieuses dans le domaine réglementaire pour leur ouvrir plus rapidement le marché européen.

En tant que plateforme technologique intégrée (R&D et production), Mithra pourra, grâce à son pilier de production, produire des solutions thérapeutiques issues de la technologie des polymères médicaux (implants et autres formes de polymères), des injectables stériles et des implants IM/SC. Dans une phase ultérieure, cette plateforme comprendra aussi une unité de compression et de mise sous blisters pour la fabrication de comprimés. La production sera donc orientée dans un premier temps vers la valorisation de ses acquis et intégrera progressivement de nouvelles capacités en fonction du développement des activités de distribution internationales de Mithra. La plateforme sera en adéquation avec les normes strictes des « GMP » européennes (EMA) et américaines (FDA) afin de répondre aux besoins spécifiques de chaque partenaire (volumes, développement d’outils de production etc.)

« Nous intégrons deux éléments importants dans cette plateforme technologique», explique François Fornieri, créateur et CEO de Mithra Pharmaceuticals. « D’une part, nous envisageons l’intégration des activités de développement et de production. De quoi faciliter le processus réglementaire associé à la préparation de l’enregistrement ainsi que la réalisation de lots cliniques, mais aussi permettre la production de lots de petite à moyenne taille. Une vraie force pour des médicaments destinés à des niches spécifiques ou en début de commercialisation. D’autre part, nous abordons la santé de la femme de façon plus large dans la mesure où nous travaillerons les domaines diagnostiques et thérapeutiques. »

Mithra, un partenaire régional en synergie avec les régions voisines du Limbourg et Aachen pour un développement international

La plateforme technologique de Mithra Pharmaceuticals à Flémalle met à disposition l’expertise, l’infrastructure et les ressources nécessaires pour créer un cadre propice à construire des relations fructueuses avec ses partenaires industriels, PME’s et des centres de connaissance pour améliorer les capacités d’innovation et d’entreprise et soutenir un développement pharmaceutique inter-régional de l’ensemble des acteurs.

Le Vice-Président des Gouvernements wallon et de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Ministre de l’Economie, de l’lndustrie, de l’Innovation et de la Recherche, Jean-Claude MARCOURT, tient à saluer le nouveau projet d’implantation de Mithra Pharmaceuticals. Il ajoute : « cet ambitieux projet de développement d’une PME wallonne qui se positionne comme leader mondial dans son domaine d’activités nous rappelle que la Wallonie reste une terre d’innovation et d’entrepreneuriat. Au cœur d’un écosystème unique au monde dans les domaines de la santé, de l’industrie pharmaceutique et des biotechnologies, le projet de Mithra Pharmaceuticals rencontre parfaitement la stratégie industrielle mise en place dans le cadre du Plan Marshall et, précisément, dans la politique des pôles de compétitivité que j’ai initiée. »

François Fornieri voit plus loin que « sa » région liégeoise. « Ensemble, nous sommes plus forts contre les conséquences de la crise. Nous devons nous ouvrir vers le monde. Le passé confirme notre potentiel », explique-t-il. « Le temps où la Wallonie était une grande puissance industrielle n’est pas si loin. Et au temps de la principauté de Liège, Liège et Hasselt avaient rassemblé leurs forces pour développer une économie solide pour la région. Pourquoi ne pas recommencer. »

Un investissement de 116 millions d’euros

Cette toute nouvelle plateforme de développement est construite sur un terrain de 3 hectares (option sur 4 hectares supplémentaires) à Flémalle. Un investissement de 116 millions d’euros au total. Sur la période 2014-2016, 70 millions d’euros seront investis. Ces fonds sont répartis entre le fondateur, l’Intégrale, ING Lease Belgium et les invests publics Meuse-Invest et SRIW. Cette plateforme devrait être opérationnelle à la fin de l’année 2016.

Mithra inaugure une école au Burkina Faso

Enjeux

Dans la société gourmantchée, encore très machiste, la femme occupe le plus souvent une place clairement définie, limitée à la reproduction de la famille et aux travaux ménagers. Les familles sont peu enclines à envoyer leurs filles à l’école, ce qui les priverait de main d’oeuvre pour les tâches quotidiennes.

L’expérience sur le terrain d’Iles de Paix démontre pourtant qu’il existe un lien direct entre niveau d’éducation et niveau de vie. En effet, outre les nouvelles perspectives professionnelles qu’offre l’accès à l’éducation, on observe qu’un niveau de vie plus élevé génère une plus grande maîtrise des taux de natalité. Dans un pays où la moyenne d’enfants par femme est de 7,2, l’impact est sans équivoque.

L’accès inégal à l’éducation selon le sexe persiste malgré une politique de discrimination positive menée par les autorités gouvernementales en faveur des filles.

Si 15,9% d’hommes ont achevé leur niveau primaire, seul 1,6% des femmes ont atteint ce même niveau.

Selon une étude menée en 2009 :

  • Le taux de scolarisation au primaire est de 41,8% pour les garçons et 34,4% pour les filles
  • Le taux de scolarisation au secondaire est de 8,3% pour les garçons et 5,6% pour les filles
  • Le taux d’alphabétisation es de 20,6% pour les garçons et 12,2% pour les femmes

Il est également à noter que l’accès à l’éducation secondaire est très bas dans la région de Diapangou où intervient Iles de Paix, bien en dessous de la moyenne nationale, puisque moins d’un enfant sur cinq fréquente l’enseignement secondaire.

Le projet

La construction du collège de Louargou permettra de faciliter l’accès à la scolarisation pour les enfants habitant au nord de la commune et en particulier des filles, car l’éloignement constitue pour elles un frein encore plus important que pour les garçons.

À la longueur des trajets et aux coûts engendrés par un hébergement nécessaire en dehors du cercle familial, s’ajoute en effet la crainte de voir les jeunes filles mal surveillées « tomber enceintes ». Les parents répugnent à leur permettre de s’éloigner du cercle familial.

Le collège de Louargou devrait lever plusieurs obstacles à la poursuite des études au niveau secondaire pour les jeunes filles en répondant aux besoins des familles demandeuses.

La population du nouveau collège devrait comporter environ 38% de filles. Six écoles primaires sont situées dans la zone d’influence du collège et accueillent actuellement près de 800 élèves.

Le nouveau collège devrait également permettre de désengorger les autres lycées environnants où l’on observe une moyenne de 92 élèves par classe contre une norme nationale de 60 élèves par classe. Ceci augmentant la qualité de l’enseignement.

Enfin, la création de ce lycée permettra de consolider et de renforcer les acquis engrangés au niveau de la scolarisation primaire.

Outre la construction du collège, il est prévu de soutenir la mise en place de l’association des parents d’élèves ainsi que de mener ponctuellement des actions de sensibilisation à l’importance de la scolarisation, en particulier chez les filles.